Les zones bleues, source d'inspiration


En mars 2016, j’ai découvert Samara, un petit village sur la Péninsule de Nicoya, au Costa Rica. Voyage de ressourcement d’une semaine entre amies. Lieu magique, pour ceux et celles désirant faire une retraite santé au bord de la mer. Village sécuritaire, spiritualité très présente, nourriture fraiche et naturelle, déplacements à bicyclette, nature intacte…. tellement intacte que les chevaux pouvaient se promener en liberté et que nous entendions les singes de notre chambre! Yoga, Chi Gong sur la plage à tous les matins, méditation de groupe à la pleine lune qui se planifiait à la dernière minute….sans gêne de se faire juger par les gens qui passaient. Pas stressés du tout, les habitants ne respectaient pas toujours les heures de rendez-vous. Rythme de vie totalement différent de notre vie effrénée du Québec!

Plus tard, je suis tombé par hasard sur un article ayant pour sujet les zones bleues, qui sont de petits territoires à travers le monde où nous retrouvons le plus grand nombre de centenaires. Et la Péninsule de Nicoya est l’une de ces zones bleues! Les autres zones se retrouvent sur une île italienne de Sardaigne habitée par des bergers, à Loma Linda en Californie, où vit un groupe d’adventiste du septième jour, une autre à Okinawa au Japon et finalement sur l’île d’Ikaria en Grèce.

Dans ces régions, les chances d’atteindre l’âge de 100 ans sont dix fois plus grandes que dans les populations nord-américaines. En plus de vivrent plus vieux, les habitants de ces régions vivent…..en santé! Le National Geographic, d’autres organismes de même que des scientifiques et des démographes ont participé à une étude afin de découvrir les secrets de cette longévité exceptionnelle.

Voici les points communs qui en sont ressortis :

  • Une alimentation naturelle, locale, non transformée. Des légumes et des fruits à chaque repas, des noix et graines, de l’huile d’olive... Les habitants ont habituellement leur propre jardin.

  • Quantité de viande limitée à 85-110g, 1 fois par semaine. Les habitants consomment davantage de poisson, de céréales et de légumineuses. En Sardaigne, les bergers consomment du lait et du fromage de leurs chèvres élevées en pâturage.

  • Du vin rouge ou du saké consommé avec modération, 1 ou 2 verres maximum par jour, sinon les bénéfices sont annulés. Ne pas négliger le fait que leurs vins sont faits artisanalement, sans sulfites…..

  • Activité physique quotidienne, ces gens travaillent souvent de leurs mains, ils jardinent, marchent beaucoup, leurs muscles continuent donc d’être sollicités même à un âge avancé.

  • Une bonne gestion du stress : sieste, méditation, prière….

  • Spiritualité très présente

  • L’importance de la vie familiale : c’est leur priorité. Ils investissent dans l’éducation de leurs enfants et gardent leurs ainés à la maison.

  • Un cercle social important

  • Un but dans la vie et une attitude positive : selon les études, ce critère augmenterait l’espérance de vie de 7 ans.

Au Québec, nous n’avons pas de plage à notre disposition pour faire du yoga à tous les matins, nous devons respecter les heures de rendez-vous et les chevaux ne viennent pas manger sous notre fenêtre. Mais je crois que nous pouvons tous nous inspirer des secrets de longévité et de santé des habitants de ces fameuses zones bleues.

Petite réflexion: que faites-vous déjà, et quel point aimeriez-vous améliorer dans votre vie pour vivre en meilleure santé?

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
  • Facebook Social Icon